Près de la moitié des médecins généralistes partiront à la retraite d’ici dix ans, alerte le Conseil local de Santé dans un récent bilan des forces et des faiblesses de l’offre de médecine libérale dans l’arrondissement.

Un document du “Conseil local de Santé 11ème” en date de mars 2022, établi avec le concours de la Mairie de Paris, de la Mairie du 11ème, de l’Agence régionale de santé et de la CPTS de Paris 11 (Commission professionnelle territoriale de santé, nouvellement créée, dans laquelle l’ASC représente les usagers ), dresse un “portrait territorial de santé du 11ème arrondissement”.

CPTS Pres Cte local Sante p 1

Le rapport illustre son recensement des données par de nombreuses cartes. Parmi tous les centres de santé et de prévention existants, il dénombre trois Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) : la MSP Charonne, du 61bis, boulevard de Charonne, première du genre, ainsi que les MSP Faidherbe et Belle-Ménil.

Arrondissement le plus dense de Paris, le 11ème compte 147 000 habitants, soit plus de 40 000 habitants au km2. Le niveau de vie y est similaire à la moyenne parisienne, mais des vulnérabilités sociales et territoriales y sont identifiées :

  • 22 % des ménages sont en situation de sur-occupation des logements ;
  • une tendance accrue à la précarité apparaît au nord-est de l’arrondissement (classé “Quartier Prioritaire de la Ville”, QPV) et dans certains quartiers du centre et de l’est.

L’état de santé de la population reflète ces difficultés liées aux inégalités sociales et territoriales. Si près des trois quarts (70 %) des habitants ont un médecin traitant,
17,4 % des 17-70 ans et 8,5 % des plus de 70 ans n’en ont pas. Sans surprise, la majorité des bénéficiaires de la CMU-C ou Complémentaire Santé Solidaire (CSS)* se concentre essentiellement dans le nord-est de l’arrondissement (secteur Ménilmontant-Couronnes-Belleville), où elle oscille entre 7 et 12 %. Avec un taux global de 5,5 % de bénéficiaires de la CSS, le 11ème arrondissement se situe cependant légèrement en dessous de la moyenne parisienne (5,7 %).

Deux points faibles

CPTS Pres Cte local Sante p 11

Dans le 11ème arrondissement, l’offre de soins en médecine libérale est inférieure à la moyenne parisienne : on y compte 69 professionnels de santé pour 10 000 habitants (contre 77 en moyenne à Paris), et ceux-ci sont plus âgés et proches du départ à la retraite. “D’ici 10 ans, [on estime qu’il y aura] 45 % de départs à la retraite chez les médecins généralistes dans le 11ème”, souligne le document.

Par ailleurs, l’arrondissement présente des difficultés spécifiques dans l’offre de soins en santé mentale. “La répartition de l’offre de psychiatres met en évidence l’inadéquation de l’offre de soins de ville au regard de la densité de population”, pointe le document, avant de rappeler que l’offre de soins dans ce domaine est très largement portée par les Hôpitaux de Saint-Maurice.

Dans le contexte de crise aggravée de la politique de santé publique, le nouveau gouvernement peut s’appuyer sur de nombreux rapports pour définir ses priorités, remédier aux faiblesses existantes et anticiper des déséquilibres prévisibles. Ce document du Conseil local de Santé constitue une donnée supplémentaire pour éviter à terme un désert médical dans le 11ème arrondissement de Paris.

 

[* “Pour une CSS gratuite, vos ressources ne doivent pas excéder 9 041€ par an pour une personne seule et 13 561€ par an pour un couple. Pour une CSS avec participation financière de l’assuré, vos ressources ne doivent pas excéder 12 205€ par an pour une personne seule et 18 307€ par an pour un couple.”, précise le mensuel Notre Temps [https://www.notretemps.com/droit-argent/demarches-administratives/complementaire-sante-solidaire-ne-passez-pas-a-cote-21784]. Dans son édition du 22.02.2022, le magazine invite ses lecteurs à “ne pas passer à côté” de ce dispositif qui, selon les revenus et l’âge, “ne coûte rien ou au maximum 1 euro par jour”. Les demandes se font en ligne sur son compte Ameli (sur le site de la Sécurité sociale https://www.ameli.fr/) ou par courrier adressé à sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).]

 

Vous voulez participer ?

rejoignez-nous,

cliquez !plus blanc bleu

 

 

Agenda