Pour ceux qui se posent des questions, Katia Vilarasau dans la revue « Valeurs Mutualistes » n°292 a réalisé un dossier dont voici quelques extraits et un calendrier de vaccination.

En stimulant le système immunitaire, la vaccination permet de se prémunir contre les maladies. Une démarche de prévention, un geste citoyen aussi. Reste à (re)convaincre le public de son importance, le rassurer en répondant à ses questions.

A quoi servent les vaccins ?

La vaccination consiste à injecter des agents infectieux, virus, bactéries ou parasitaires dont la virulence a été atténuée. Ils vont permettre à l’organisme de développer des anticorps spécifiques qui l’aideront à se défendre en cas de contact ultérieur avec les maladies concernées. Ainsi la vaccination a contribué à éradiquer certaines maladies comme la variole. Mais vacciner sert aussi à protéger les autres : c’est la vaccination altruiste.

Il est recommandé aux adultes en contact avec les nourrissons de se faire vacciner contre la coqueluche la rougeole, la rubéole, trois maladies susceptibles de déclencher de graves complications chez les tout petits encore non vaccinés.

Quelle différence entre un vaccin « obligatoire » et un vaccin « recommandé » ?

Hormis la vaccination DT polio qui est obligatoire, les autres vaccins inclus dans le calendrier vaccinal ne sont que recommandés. « Cela ne veut pas dire qu’ils sont facultatifs explique le professeur Daniel Floret, président du comité technique des vaccinations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Plus à jour ?

Si vous n’avez pas reçu le bon nombre d’injections des vaccins recommandés selon votre âge, inutile de tout recommencer à zéro. Il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompu on parle alors de « rattrapage ». À savoir : pour la coqueluche, la vaccination est de nouveau recommandée à l’entourage des nourrissons, à l’occasion d’une nouvelle grossesse si le dernier appel date de plus de dix ans.

 


Depuis 1988, l’incidence de la poliomyélite a diminué de plus de 99%, passant de 350 000 cas à 12910 en 2010. Selon l’OMS, 2 à 3 millions de vie sont sauvées chaque année dans le monde grâce à la vaccination…

 

Nadine Allain précise dans la revue TRAIT D’UNION (MGEN-Paris 2014)

Immuniser la population contre… la méfiance.

Entre mauvaise information et peurs irrationnelles, les Français sont de plus en plus méfiants envers les vaccins. Les médecins mettent en garde contre un dur retour à la réalité, des maladies infectieuses qu’on croyait éradiquées réapparaissent et le vaccin reste notre seule arme.

Beaucoup de maladies infectieuses qui semblent avoir disparu ne font plus peur. Mais antibiotiques et antiviraux ne sont, hélas, pas toujours efficaces.

 


La vaccination a été la mesure de santé publique ayant évité le plus de décès après l’assainissement de l’eau », souligne de son côté le représentant de l’industrie pharmaceutique Serge Montero.

 

Des maladies qu’on croyait éradiquées réapparaissent ainsi, alors qu’elles avaient pratiquement disparu partout dans le monde. La polio a récidivé dans la Syrie par manque de vaccination. Le Liban, Israël et plusieurs pays de l’Est sont touchés. Elle est aux portes de l’Europe, elle voyage comme nous.

Pensez-y et vérifiez avec votre médecin si vous êtes à jour de vos vaccins.  

 


Ci-dessous le calendrier des vaccinations préconisé par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

 

tableau vaccination 31tableau vaccination 33

 

Vous voulez participer ?

rejoignez-nous,

cliquez !plus blanc bleu

 

 

Tableaux des vaccinations

Calendrier des vaccinations préconisé par l’institut National de prévention et d’éducation pour la santé (INPES)

 

 

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
8
9
10
11
13
15
16
17
18
20
22
23
24
25
26
27
29
30
31